Archive pour la catégorie 'Non classé'

Changement de cap…

mardi 1 février 2022

Ayant mûrement réfléchis, en cette nouvelle année, j’ai pris  la décision de prendre ma retraite le 1er juillet 2022.

Afin d’assurer un suivi envers mes patients fidèles, j’assurerai à compter de cette date une permanence de soins le jeudi et vendredi de 10h à 18h.

 

 

 

Thérapeutique.

mardi 23 novembre 2021

Danse, bouge, tes cellules oublieront des termes toxiques…le projet, je profite…

Reprise

mardi 19 octobre 2021

Retour un peu tardif…quelques mois de distances bénéfiques 👍

En réponses à vos questions sur la Covid 19, je ne donnerai aucun avis perso, juste un regard sur les sachants, les corpos, etc…les médias, comportements,

un seul mot…pitoyable.

Je reste fidèle à ma route, loin de toute cette vie de non sens.

Une bonne vibration.

 

Barcelona

lundi 3 mai 2021

 

patrick juvet 13

patrick juvet 1

Le roi de la nuit s’est en allé, ailleurs, nous ne le croiserons plus au 57 Paseig Garcia Faria.

Une carrière Glam, une vie Rock.

Il baladait son destin dans les caves de la nuit,

Ces années là, nous les avons vécu, merci l’artiste.

33 ans d’activité professionnelle.

mardi 2 février 2021

33 ans d’activité professionnelle en énergie.

Des valeurs

mardi 2 février 2021

La vie est courte , se sont les emmerdes qui la rendent longue :)

La Mentale

mardi 2 février 2021

El pibe de oro

jeudi 3 décembre 2020

L’enfant des favélas de Buenos Airés, touché par la grâce, il restera fidèle aux pauvres, à l’humilité, élevé à l’état de divinité en Argentine et dans beaucoup de pays.

Il a toujours refusé les formats conventionnels, il est resté un enfant des rues, malgré la fortune, la gloire, un personnage que l’on ne retrouvera plus ici bas, dans notre époque.

Malaga

mardi 20 octobre 2020

Malaga

Stamelate

mercredi 16 septembre 2020

Un philosophe dont on pourrait se servir aujourd’hui à…volonté, Epicure, qui distinguait ce qui dépend ou pas de nous.

Il disait de se concentrer sur ce qu’on pouvait maitriser et de faire abstraction de ce qu’on ne pouvait pas changer.